Top des SVOD (subscription video on demand)



Afficher le premier message

44 commentaires

J'ai un scoop : les résultats du sondage.

Nombre d'électeurs : 6.
Nombre de voix pour Netflix : 6.
Nombre de voix pour Canalplay : 0.

Sinon je livre mon top 9 personnel des SVOD :
  1. Netflix
  2. Be tv
  3. Stingray Qello
  4. Amazon
  5. RTL Séries Pass
  6. Mubi
  7. Canalplay
  8. RTL Selection
  9. Uncut.
Je place Uncut aussi bas non pas pour son contenu mais pour son interface, qui me dissuade de l'utiliser intensément. En espérant que ça change bientôt.

Je pense aussi à Arte, qui offre un contenu très riche, en qualité comme en quantité. Mais justement, il l'offre, c'est gratuit, il n'entre donc pas dans la catégorie des SVOD.
Hello @Serial Watcher et les autres,

Depuis un an (date de publication de ce sujet), les multiples services de SVOD disponibles en Belgique ont bien évolué et se sont démocratisés. Peut-être l'occasion de relancer un sujet avec les dernières informations d'actualité ? 🙂

Bonne journée !
En effet, il faut faire attention à la terminologie. Le streaming, c'est très vaste et comprend une large part de sites illégaux (on est plutôt bien logé par rapport à l'Allemagne d'ailleurs...).

Ici, nous parlons au final de SVOD, un peu différent de la VOD.
  • SVOD (subscription video on demand) : en s'abonnant à un service que l'on paie mensuellement ou annuellement, vous avez accès à un catalogue en illimité.
  • VOD : vous pouvez acheter titre par titre dans un catalogue. Le nombre de lecture peut être limité.

Merci @Nicolas pour cet éclaircissement.

Je continue de penser qu'un changement de titre est nécessaire pour cette discussion.

Je continue de penser que "Top des SVOD", ce serait vraiment excellent.
@Serial Watcher
Voici vos souhaites exaucés, le titre est renommé pour plus d'exhaustivité :)

@Gerinald
Le sujet initial a été complété aussi 🙂
Merci @Tiou.

L'effet est immédiat, cette discussion est désormais n°1
des résultats de recherche sur SVOD. Comme il se doit.

Sinon, mon top 9 est devenu top 8. Je ne suis plus abonné
à Uncut car j'ai appris que quand ils parlaient de version
android, ils ne pensaient qu'aux tablettes et smartphones
et non aux box android.

Comme la plupart des Belges, c'est sur un téléviseur que je
regarde la télévision. On dirait qu'il y en a que ça étonne.
Niveau d'utilisateur 6
Badge +8
Sinon, mon top 9 est devenu top 8. Je ne suis plus abonné
à Uncut car j'ai appris que quand ils parlaient de version
android, ils ne pensaient qu'aux tablettes et smartphones
et non aux box android.

Il restera la possibilité de 'caster' depuis une tablette ou un smartphone vers la box Android TV.

Comme la plupart des Belges, c'est sur un téléviseur que je
regarde la télévision. On dirait qu'il y en a que ça étonne.

Ca me semble aussi très logique, mais visiblement, pas mal de "jeunes" prennent l'habitude de tout regarder via ces moyens... éventuellement via un PC connecté sur la télévision.
Il restera la possibilité de 'caster' depuis une tablette ou un smartphone vers la box Android TV.
J'ai le privilège de n'avoir ni tablette ni smartphone et ce privilège, je tiens à le conserver. Ca ne m'empêche pas d'avoir pu regarder, pendant ma période d'essai gratuite, un film du catalogue d'Uncut (Riz Amer) sur mon téléviseur, grâce à un câble le reliant à mon ordinateur.

Mais j'en fais une question de principe : je boycotte ceux qui proposent des programmes de télévision sans fournir un moyen simple et immédiat de les regarder sur un téléviseur.
Je boycotte Uncut, Auvio, RTLPlay, iTunes et Eurosport Player.

Lenn a écrit: Ca me semble aussi très logique, mais visiblement, pas mal de "jeunes" prennent l'habitude de tout regarder via ces moyens... éventuellement via un PC connecté sur la télévision.

Il n'est pas certain que la télévision soit sur le point d'être supplantée par les autres médias, même chez les jeunes. C'est ce que défend cet article, qui date de décembre 2017.
Par contre il est clair que Netflix prend de plus en plus de place sur le marché,
comme le montre cet article qui date de juin 2018.

Une des clefs de la réussite est le succès atteint dans le monde entier par des
séries originales de Netflix produites localement comme la série espagnole
La Casa De Papel ou la série allemande Dark.

A lire aussi : cet article, qui date d'octobre 2018, sur la progression des SVOD
et le déclin de la télévision payante.
Niveau d'utilisateur 6
Badge +8
Une des clefs de la réussite est le succès atteint dans le monde entier par des
séries originales de Netflix produites localement comme la série espagnoleLa Casa De Papel ou la série allemande Dark.


Dark a bien été produite 'localement' par Netflix, mais La Casa de Papel est une série produite et diffusée par Antenna 3 en Espagne... qui a été ensuite achetée, redécoupée, et diffusée dans le reste du monde par Netflix.

Netflix a tendance à facilement mettre l’appellation 'Netflix Original' sur une série..
C'est pareil pour Better Call Saul (AMC), Shadowhunters (Freeform), Dirk Gently (BBC America), et j'en oublie certainement.

Cela dit, il faut reconnaître qu'ils ont parfois le flair pour repérer les séries capables d'un succès international, et ensuite les vendre à leurs clients...
Un nouvel acteur dans le domaine, et non des moindres : Apple, qui va lancer "Apple TV +" : Apple va faire de l'ombre à Netflix: des grosses pointures d'Hollywood en renfort pour présenter son service de streaming. Les grosses pointures sont Steven Spielberg, Jennifer Aniston et d'autres. Affaire à suivre.
Niveau d'utilisateur 7
Badge +8
Je l'ai dit et répété (dans un autre sujet) les clients ne vont pas pouvoir suivre financièrement.

Il y aura Netflix, Disney+, Warnerglobal, Apple machin, Amazon prime, Hulu, OCS+ , betv et sans doute un ou deux autres.

Chacun avec SON catalogue bien distinct.

Si on compte en moyenne une dizaine d'euros mensuel pour chaque on peut déja avoir une idée de la facture.

Et c'est sans compter la bande passante que ça va utiliser sur les réseaux.

On va rire dans pas longtemps.
Je l'ai dit et répété (dans un autre sujet) les clients ne vont pas pouvoir suivre financièrement.


Bonsoir. Pouvez-vous rappeler dans quel autre sujet ? Merci.
Niveau d'utilisateur 7
Badge +8

Je l'ai dit et répété (dans un autre sujet) les clients ne vont pas pouvoir suivre financièrement.
Bonsoir. Pouvez-vous rappeler dans quel autre sujet ? Merci.

Il faut que je recherche car je me souviens en avoir parlé mais plus dans quelle rubrique, et ça doit dater de 5 ou 6 mois.
Niveau d'utilisateur 6
Badge +8
Je l'ai dit et répété (dans un autre sujet) les clients ne vont pas pouvoir suivre financièrement.

Il y aura Netflix, Disney+, Warnerglobal, Apple machin, Amazon prime, Hulu, OCS+ , betv et sans doute un ou deux autres.

D'une part, Disney par exemple, a annoncé que ce serait moins cher que Netflix... encore faut-il voir si ce sera au niveau d'Amazon Prime ou quand même plus cher. Je pense que les "nouveaux" se doutent bien qu'ils vont devoir attaquer le marché avec un tarif plus abordable que Netflix s'ils veulent attirer leurs clients.
D'autre part, ils proposent généralement des abonnements mensuels sans obligation, donc il sera relativement facile de picorer en fonction des sorties..

Après il faudra quelques années pour voir comment le marché va évoluer : des acteurs plus indépendants comme Betv en Belgique ou OCS en France pourrait souffrir de cette explosion de l'offre indirectement (en plus de la concurrence directe) par le fait qu'elle profite actuellement du catalogue HBO... catalogue qui est annoncé pour le service de Warner.
Niveau d'utilisateur 7
Badge +8
Il faudra voir aussi si ces nouveaux intervenants vont prendre des accords de distribution avec les réseaux (comme Netflix avec Proximus) ou s'il s'agira d'un simple passage dans les tuyaux (comme Netfix et Voo) ?

Car dans la seconde solution les propriétairs des tuyaux risquent de la trouver mauvaise et exiger une compensation financière (Voir même un droit de passage).
Niveau d'utilisateur 7
Badge +10
J'ai lu cette idée du droit de passage dans un article sur le web aussi.

Il est vrai que Netflix et Youtube confondu consomment environ 30 % de la bande passante mondiale. Imaginez si ce mode de consommation devient la norme (et ça le devient).

Cela va faire exploser les besoins en bande passante de tous les ménages, et donc des FAI, qui devront s'adapter.
Niveau d'utilisateur 6
Badge +8
Car dans la seconde solution les propriétairs des tuyaux risquent de la trouver mauvaise et exiger une compensation financière (Voir même un droit de passage).
En vertu de quoi ? A moins d'un changement de la loi, la fameuse "neutralité du net" est en vigueur en Belgique... Si VOO ou qui que ce soit d'autre bloquait ou ralentissait volontairement le trafic d'un service de SVOD, il aurait de grosses chances de se retrouver au tribunal et/ou de perdre des clients qui iraient chez le fournisseur internet qui ne filtre pas...

Théoriquement, l'accord avec Proximus, ça n'a rien à voir avec leur réseau, c'est simplement pour permettre à leurs abonnés de passer par le décodeur de Proximus pour accéder à Netflix.
En pratique, c'est possible qu'il y ait un QOS pour privilégier Netflix lors d'un manque de bande passante, mais je ne pense pas qu'ils puissent théoriquement le faire, sauf peut-être en justifiant par le fait que ce soit un trafic destiné à leur décodeur.
Niveau d'utilisateur 7
Badge +8
@Lenn

Je te conseille de lire le problème traité en France et nomme "BFM-TV contre FREE" qui explique pour quelles raisons les abonnes de l'opérateur Free vont être privé de toutes les chaines du groupe BFM dès le mois prochain.
Niveau d'utilisateur 6
Badge +8
@Lenn

Je te conseille de lire le problème traité en France et nomme "BFM-TV contre FREE" qui explique pour quelles raisons les abonnes de l'opérateur Free vont être privé de toutes les chaines du groupe BFM dès le mois prochain.

Là, on parle de chaînes de télé, qui font partie d'un bouquet de châines distribuées par l'opérateur...

Le net et la télévision ne suivent pas la même réglementation..

Pour le net, comme je disais, il y a le principe de la neutralité du net :

De ce côté-ci de l’Atlantique, la neutralité du web est protégée par un règlement européen. Depuis le 25 novembre 2015, ce règlement (2015/2120) précise notamment les droits de l’abonné en termes de vitesses et de qualité du service Internet. Il interdit également aux fournisseurs d’accès Internet (Bouygues Telecom, Proximus, Orange, Scarlet, Free… ) de discriminer l’utilisateur sur la base de l’origine ou de la destination des données.

La seule exception à cette liberté est la lutte contre les sites illicites diffusant des contenus xénophobes, d'incitation à la haine, etc.

Commenter